épidémiologie

Des données indispensables à l’observation,
la surveillance et l’évaluation des prises en charge.

Cancer colorectal :
quelques chiffres

Le cancer colorectal c’est plus de 43 000 cas par an en France, soit la moitié du Stade de France ! Il représente, par sa fréquence, le 3ème cancer chez l’homme et le 2ème chez la femme1 et se déclare après 50 ans dans 95% des nouveaux cas4. Contrairement aux idées reçues, il touche presque autant les femmes (47% des cas) que les hommes (53% des cas)1.

LES REGISTRES :
DE CANCERS DE L’INCa

En France, il existe des registres qui recueillent de multiples informations à propos des patients atteints de cancer (nombre de nouveaux cas, cancers chez les hommes et chez les femmes, données en fonction de l’âge…)3. Ces données sont utilisées à des fins de recherche et de santé publique. Les registres des cancers constituent aujourd’hui un dispositif indispensable à la surveillance des cancers mais aussi à l’observation et à l’évaluation des prises en charge. Ces données qui permettent d’évaluer l’impact des programmes de santé publique, sont régulièrement mises à jour et sont consultables sur le site de l’INCa3.

CANCER COLORECTAL :
DES FORMES FAMILIALES
ET HÉRÉDITAIRES

Dans 90% des cas, le cancer colorectal survient de façon isolée. Pour autant, dans 10% des cas environ, il survient dans un contexte familial ou héréditaire5. Le risque de cancer colorectal est de 4 à 10 fois plus élevé lorsqu’un parent du 1er degré a déjà présenté un cancer colorectal ou un adénome d’une taille supérieure à 1 cm avant 65 ans6. Il existe également des formes génétiques de cancer colorectal qui représentent environ 1 à 3% des cas : le syndrome de Lynch et les polyposes adénomateuses familiales6.

Prévention
& dépistage

Le dépistage du cancer colorectal :
un incontournable après 50 ans.

POURQUOI dépister
LE CANCER COLORECTAL ?

Le cancer colorectal se développe à partir des cellules qui tapissent la paroi interne du côlon7. Dans plus de 80 % des cas, il provient d’une tumeur bénigne, appelée polype adénomateux ou adénome, qui évolue lentement et peut devenir cancéreuse7.

Ce cancer est le 2ème le plus meurtrier en France après le cancer du poumon8. Pourtant, détecté à temps, il peut être guéri dans 9 cas sur 10, d’où l’importance du dépistage2.

LE DéPISTAGE
ORGANISé
DU CANCER
COLORECTAL

Depuis 2009, un programme de dépistage organisé du cancer colorectal a été mis en place. Il concerne les femmes et les hommes âgés de 50 à 74 ans qui ne présentent ni symptôme ni facteur de risque particulier et est recommandé tous les deux ans9.

Ce test de dépistage s’appuie sur la recherche dans les selles de sang invisible à l’œil nu, ce qu’on appelle le sang occulte.

Le rationnel ? Le polype ou la tumeur du colon peut laisser échapper de très petites quantités de sang dans l’intestin, détectable dans les selles grâce à un test immunologique.

Si ce test est positif, votre médecin vous proposera de réaliser une coloscopie pour vérifier l’origine du saignement. La présence de sang dans les selles peut avoir des causes diverses non liées au cancer (hémorroïdes, fissure anale, constipation ou maladies inflammatoires de l’intestin). S’il s’agit d’un cancer, celui-ci est probablement à un stade précoce. En effet, plus la maladie est détectée tôt, meilleur en est le pronostic.

Un test négatif n’élimine pas entièrement la possibilité qu’une tumeur ou qu’un cancer soit présent, c’est pour cela que le test doit être répété au moins tous les 2 ans. 9

Malgré ces initiatives, le taux de dépistage de ce cancer est encore trop faible. Seules 33% des personnes concernées (à partir de 50 ans) se font dépister, d’où l’importance des actions de sensibilisations9.

Chaque année, l’INCa lance l’opération Mars Bleu, pour sensibiliser les français au dépistage du cancer colorectal. Depuis plusieurs années, Amgen s’engage dans des actions de sensibilisation au dépistage à cette occasion.

En 2018 : lancement d’une campagne de sensibilisation grand public en partenariat avec Rose Association et l’auteure de bandes dessinées Lili Sohn, pour lever les tabous autour du dépistage de cette maladie. Des vidéos, des affiches et un mot d’ordre : l’humour !

Prise en charge
& traitement

Un bouleversement
des pratiques
avec le développement
de la biologie moléculaire.

Un bouleversement
des pratiques
avec le développement
de la biologie moléculaire.

UNE PRISE EN CHARGE
DE PLUS EN PLUS PRECISE

La génétique moléculaire consiste à évaluer précisément certaines caractéristiques des cellules tumorales. Elle oriente aujourd’hui le traitement des cancers10 via un diagnostic de plus en plus précis au-delà des symptômes et des résultats d’imagerie (radios, scanner, IRM,…). Cette nouvelle approche permet une prise en charge sur mesure pour chaque patient. C’est ce qu’on appelle la médecine de précision.
L’INCa a mis en place 28 plateformes de génétique moléculaire des cancers, réparties en France pour permettre un accès aux techniques de biologie moléculaire pour tous les patients10.

D'après INCA : Synthèse de l’activité des plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers en 2012, en vue d’optimiser leur évolution. Novembre 2014.
UNE PRISE EN CHARGE
MULTIDISCIPLINAIRE

Les Réunions de Concertations Pluridisciplinaires ont été introduites par le plan cancer 2003 – 200711.

Réunion de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) : Réunion régulière entre professionnels de santé, au cours de laquelle se discutent la situation d'un patient, les traitements possibles en fonction des dernières études scientifiques, l'analyse des bénéfices et les risques encourus, ainsi que l'évaluation de la qualité de vie qui va en résulter. Les réunions de concertation pluridisciplinaires rassemblent au minimum trois spécialistes différents. Le médecin informe ensuite le patient et lui remet son programme personnalisé de soins12

Différents professionnels de santé impliqués dans la prise en charge des patients atteints de cancer colorectal (gastroentérologue, oncologue médical, chirurgien, pathologiste, psychiatre, psychologue, spécialiste de la douleur, infirmier, stomathérapeute, aide-soignant, diététicien, assistant social) travaillent en étroite collaboration pour trouver le traitement le plus adapté en fonction des caractéristiques du patient7.

La prise en charge : des progrès thérapeutiques
récents avec le développement des thérapies ciblées.

Thérapies ciblées :
vers une médecine de précision

Thérapies ciblées. Les récents progrès réalisés dans la compréhension du développement des tumeurs ont permis de développer les thérapies ciblées. Ces nouveaux traitements bloquent spécifiquement les mécanismes impliqués dans le développement et/ou la dissémination des cellules cancéreuses13.

La médecine de précision a pour objectif de proposer au patient un traitement adapté aux anomalies de sa tumeur. Trois thérapies ciblées sont indiquées dans le traitement du cancer colorectal avancé ou métastatique14. Deux approches différentes sont utilisées :

  • Les tumeurs cancéreuses ont la capacité de fabriquer leurs propres vaisseaux sanguins pour se nourrir. L’approche antiangiogénique lutte contre le développement de ces vaisseaux et donc de la croissance tumorale14.
  • Certaines cellules cancéreuses ont la propriété de fixer via un récepteur, une substance chimique appelée EGF, qui favorise le développement de la tumeur. Les inhibiteurs du récepteur à l’EGF bloquent la croissance des cellules tumorales14.

Les premières thérapies ciblées ont été développées avec succès dans les années 2000s. Fin 2015, 43 thérapies ciblées ont une autorisation de mise sur le marché dans le traitement des cancers15. La même année, 1 médicament anticancéreux sur 4 était une thérapie ciblée16.

Cancer colorectal
métastatique et mutation RAS

En 2008, une étude menée par Amgen chez des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique démontrait que le statut mutationnel d’un gène était prédictif de l’efficacité du traitement par un anticorps monoclonal de la classe des anti-EGFR17. Amgen franchit en 2013 une nouvelle étape en identifiant de nouveaux biomarqueurs prédictifs de la réponse à ce traitement. Ces découvertes majeures ont fait évoluer la prise en charge des patients : la détermination du statut du gène RAS est devenue obligatoire dans le choix du traitement utilisé pour lutter contre le cancer colorectal métastatique18.

En France, la généralisation de ce test génétique a bénéficié du soutien apporté par Amgen à la mise en place des plateformes de génétique moléculaire sous l’égide de l’Institut National du Cancer.

Santé publique

De nombreuses actions contre le cancer colorectal :
ça bouge !

Des mesures
de santé publique
ont été mises en place

  • La création de l’INCa en 200519
  • Le dépistage organisé du cancer colorectal en 20099
  • Une rubrique dédiée aux tumeurs du colon sur le site de la Ligue contre le cancer20
  • Les guides ALD sur le cancer colorectal proposés en 2010 et 2012 par l’INCa et l’HAS: pour le médecin, pour le patient20
  • La publication en 2010 de deux guides spécifiques destinés aux patients : à propos des traitements du cancer du côlon et à propos de la polypose adénomateuse familiale20
  • L’association France Côlon créée en 2012 par des patients et leurs proches, pour informer, soutenir, partager, échanger et défendre les droits des personnes touchées par un cancer du côlon ou du rectum21. Cette association présente sur son site internet des informations sur le cancer colorectal et son dépistage et propose des espaces de rencontres et d’information qui peuvent intéresser les personnes qui souffrent de cancer.
  • La création du programme AcSé (Accès Sécurisé à des thérapies ciblées innovantes) par l’INCa en 201322. Ce programme permet de proposer à des patients atteints d’un cancer, un accès à des traitements innovants de façon sécurisée et sur l’ensemble du territoire.
  • « Le cancer colorectal, le dépister à temps peut vous sauver la vie », a été la campagne d’information sur l‘enjeu du dépistage du cancer colorectal lancée par l’Institut National du Cancer en 201723.
  • Après les deux Plans Cancer, 2003-2007 et 2009-2013, le 3ème Plan cancer 2014-2017 contient 17 objectifs24. Quelques exemples :
    • Favoriser des diagnostics plus précoces,
    • Accélérer l’émergence de l’innovation au bénéfice des patients
    • Assurer des prises en charge globales et personnalisées,
    • Réduire les risques de séquelles et de second cancer,
    • Diminuer l’impact du cancer sur la vie personnelle,
    • Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

Un cancer
qui se soigne
de mieux en mieux31

Les données concernant le cancer colorectal en France témoignent d’une forte diminution du taux de mortalité depuis 1980, de l’ordre de 1 à 1,5% par an entre 2005 et 2012.

  • La mise en place d’un dépistage organisé du cancer colorectal et le traitement des lésions précancéreuses expliquent en partie cette baisse de la mortalité.
  • Le pronostic du cancer colorectal dépend en grande partie du stade au diagnostic.
  • A ce jour, on estime qu’un cancer colorectal sur 5 est diagnostiqué à un stade local limité, qui peut bénéficier d’un traitement efficace.

D'après INCA. Le cancer en France métropolitaine : projections d’incidence et de mortalité par cancer en 2017. Janvier 3018. http://www.e-cancer.fr/Actualites-et-evenements/Actualites/Le-cancer-en-France-metropolitaine-projections-d-incidence-et-de-mortalite-par-cancer-en-2017. Consulté le 16/03/18
Ils s’engagent

  • 17 entreprises se sont engagées pour donner la priorité au maintien et au retour en emploi des personnes atteintes de cancer25.
  • L’OMS avec une Journée mondiale contre le cancer, le 4 février 2017, est impliqué dans la lutte contre le cancer pour favoriser la prévention, le dépistage précoce et l’administration d’un traitement efficace26.
  • Côlon Tour®, à la découverte de L’INTESTIN GEANT : Pas besoin d’être un AVENTURIER pour se faire DEPISTER ! Cette opération vise à sensibiliser le grand public au cancer du côlon et du rectum et à son dépistage en exposant à travers la France entière un côlon gonflable géant. Créée en 2010, cette opération est portée par la FONDATION A.R.CA.D, la SFED ainsi que la Ligue Nationale contre la cancer27,28.
  • Colon Days : opération de sensibilisation organisée par la société savante CNPHGE et avec le soutien institutionnel de plusieurs acteurs de santé dont Amgen, parrainé en 2018 par Michel Cymes. Avec l’aide de 1000 hépato-gastroentérologues et la participation de 100 établissements médicaux, un Road Tour a sillonné la France tout au long du mois de mars et s’est arrêté dans 13 villes. Au programme : des animations, campagnes d’information et de prévention
  • Une initiative régionale, le Colo’Tour lancé dans le département de l’Indre par la MSA pour encourager le dépistage du cancer colorectal dans ce département. Une caravane a sillonné le département pendant du 10 au 24 mars 2018 en s'arrêtant dans 12 communes30.

Références

  1. INCA : Le cancer colorectal : Quelques chiffres. Janvier 2018. http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-chiffres-du-cancer-en-France/Epidemiologie-des-cancers/Les-cancers-les-plus-frequents/Cancer-colorectal. Consulté le 16/03/2018
  2. INCA : Mon info dépistage. Mars 2015. e-cancer.fr/content/download/118042/1407842/file/Mon%20infodépistage.pdf. Consulté le 16/03/18
  3. INCA : Les registres des cancers. Janvier 2018. http://lesdonnees.e-cancer.fr/Themes/Les-registres-de-cancers. Consulté le 16/03/18
  4. La ligue contre le cancer : Tous les cancers : cancer du côlon et du rectum. Août 2016. https://www.ligue-cancer.net/localisation/colon-rectum. Consulté le 16/03/18
  5. INCA : Cancer du côlon : facteurs de risque. Novembre 2017. http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-colon/Facteurs-de-risque/Antecedents-familiaux. Consulté le 16/03/18
  6. INCA : Dépistage du cancer colorectal : les niveaux de risque du cancer colorectal. http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Depistage-et-detection-precoce/Depistage-du-cancer-colorectal/Niveaux-de-risque-chez-les-patients. Consulté le 16/03/18
  7. INCA : Le cancer du côlon : les points clés. http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-colon/Points-cles. Consulté le 16/03/18
  8. UNICANCER : Les chiffres du cancer en France. Février 2017. http://www.unicancer.fr/le-groupe-unicancer/les-chiffres-cles/les-chiffres-du-cancer-en-france. Consulté de 16/03/18
  9. INCA : Vos questions sur le dépistage. Février 2018. http://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-du-cancer-colorectal/Vos-questions-sur-le-depistage. Consulté le 16/03/18
  10. INCA : Synthèse de l’activité des plateformes hospitalières de génétique moléculaire des cancers en 2012, en vue d’optimiser leur évolution. Novembre 2014.
  11. Divenah et al. Réunion de concertation pluridisciplinaire : comment décider d’une chimiothérapie à visée palliative ? Santé publique 2013 ; 2 :118
  12. INCA : Dictionnaire. http://www.e-cancer.fr/Dictionnaire/R/RCP. Consulté le 16/03/18
  13. INCA : Thérapies ciblées : modes d’action. http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Se-faire-soigner/Traitements/Therapies-ciblees-et-immunotherapie-specifique/Therapies-ciblees-modes-d-action. Consulté le 16/03/18
  14. INCA : Les thérapies ciblées. http://www.e-cancer.fr/Patients-et-proches/Les-cancers/Cancer-du-colon/Therapies-ciblees. Consulté le 16/03/18
  15. INCA : Les thérapies ciblées dans le traitement du cancer en 2015 - État des lieux et enjeux. Juillet 2016.
  16. INCA : Médecine de précision : les thérapies ciblées. Février 2017. http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-therapies-ciblees/Medecine-de-precision-les-therapies-ciblees. Consulté le 16/03/18
  17. Amado et al. Wild-Type KRAS Is Required for Panitumumab Efficacy in Patients With Metastatic Colorectal Cancer. J Clin Oncol 2008;26:1626-3
  18. Verdaguer et al. Predictive and prognostic biomarkers in personalized gastrointestinal cancer treatment. J Gastrointest Oncol 2017;8:405-417
  19. INCA : Les plateformes de génétique moléculaire des cancers. http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Les-therapies-ciblees/Les-plateformes-de-genetique-moleculaire-des-cancers. Consulté le 16/03/18
  20. Cancers digestifs. http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-sante/Recommandations-et-outils-d-aide-a-la-pratique/Cancers-digestifs Consulté le 16/03/18
  21. France colon. http://www.france-colon.fr/fr/ Consulté le 19/03/18
  22. INCA : L’essentiel sur le programme AcSé. http://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-la-recherche/Recherche-clinique/Le-programme-AcSe/L-essentiel Consulté le 19/03/18
  23. INCA : « le cancer colorectal : le dépister à temps peut vous sauver la vie ». http://www.e-cancer.fr/Presse/Dossiers-et-communiques-de-presse/Le-cancer-colorectal-le-depister-a-temps-peut-vous-sauver-la-vie Consulté le 19/03/18
  24. Ligue contre le cancer : Plan cancer 3 : la fin des inégalités en ligne de mire. https://www.ligue-cancer.net/vivre/article/27546_plan-cancer-3-la-fin-des-inegalites-en-ligne-de-mire. Consulté le 16/03/18
  25. INCA : Cancer et emploi : Signature par sept nouvelles entreprises de la charte d’engagements.http://www.e-cancer.fr/Presse/Dossiers-et-communiques-de-presse/Cancer-et-emploi-signature-par-sept-nouvelles-entreprises-de-la-charte-d-engagements. Consulté le 19/03/18
  26. OMS : Journée mondiale contre le cancer 2017 : focus sur le diagnostic précoce. http://www.euro.who.int/fr/health-topics/noncommunicable-diseases/cancer/news/news/2017/02/world-cancer-day-2017-focus-on-early-diagnosis Consulté le 19/03/18
  27. La ligue contre le cancer : Actualités Côlon tour 2017. https://www.ligue-cancer.net/article/40461_colon-tour-2017 Consulté le 19/03/18
  28. France Bleu : Pour encourager le dépistage du cancer colorectal dans l’Indre, la MSA lance le Colo’Tour. https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/pour-encourager-le-depistage-du-cancer-colorectal-dans-l-indre-la-msa-lance-le-colo-tour-1521211495 Consulté le 19/03/18
  29. Le cancer en France métropolitaine : projections d’incidence et de mortalité par cancer en 2017. Janvier 3018. http://www.e-cancer.fr/Actualites-et-evenements/Actualites/Le-cancer-en-France-metropolitaine-projections-d-incidence-et-de-mortalite-par-cancer-en-2017. Consulté le 16/03/18
  30. Fondation ARCAD: Le Colon Tour® : un côlon gonflable géant. http://www.fondationarcad.org/nos-actions/sensibilisation-prevention-et-depistage/colon-tour Consulté le 19/03/18
  31. Colon days. https://www.colon-days.fr Consulté le 19/03/18
  32. France Bleu : Pour encourager le dépistage du cancer colorectal dans l’Indre, la MSA lance le Colo’Tour. https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/pour-encourager-le-depistage-du-cancer-colorectal-dans-l-indre-la-msa-lance-le-colo-tour-1521211495 Consulté le 19/03/18
  33. Le cancer en France métropolitaine : projections d’incidence et de mortalité par cancer en 2017. Janvier 3018. http://www.e-cancer.fr/Actualites-et-evenements/Actualites/Le-cancer-en-France-metropolitaine-projections-d-incidence-et-de-mortalite-par-cancer-en-2017. Consulté le 16/03/18
FR-NP-954-0318-062729